3 astuces pour faire du bon pain

C'est l'aliment le plus simple et pourtant, l'un des plus difficiles à réaliser. L'art de la boulange a en effet ses tours de main et ses secrets que les amateurs ont parfois bien du mal à apprivoiser. Suivez nos 3 conseils indispensables pour réaliser des pains aussi bons que ceux de votre boulanger.

Choisissez la bonne farine

Contrairement à ce que l'on imagine souvent, la différence entre deux paquets de farine peut être immense. Aussi, la farine étant l'ingrédient essentiel du pain, il convient de bien la choisir. Premièrement, il faut opter pour une farine dite panifiable. Autrement dit, une farine contenant du gluten. La plus courante est celle de blé. Après quoi, vous devrez affiner votre choix entre les T45, T80 et autres T55. Ce dénominateur correspond au taux de cendres, c'est-à-dire le pourcentage de minéraux dans la farine. Plus le chiffre après le T est élevé, plus la farine est complète. Les boulangers conseillent de privilégier la farine T65, facile à travailler et qui donne de bons résultats.

Respectez les températures

Le pain est vivant, parce qu'il contient un organisme vivant : la levure. Aussi, il va fermenter, pousser, se développer..., si et seulement si vous respectez les températures qui lui conviennent. Si les professionnels se permettent de jongler avec des frigos pour stopper le développement, et avec des chambres de pousse (ou chambres de fermentation) pour le relancer, un conseil : chez vous, restez simple. Misez sur la fermentation directe, qui respecte les temps de pousse et la température idéale pour la plupart des pains, à savoir 25 °C, la température d'une pièce bien chauffée.

Cuisez le pain comme un pro

Les boulangers injectent de la vapeur dans le four au moment où ils enfournent le pain. Pourquoi ? Pour éviter que la croûte du pain ne se forme trop tôt. Ce qui risquerait de stopper prématurément la fermentation qui se finit dans les premières minutes de cuisson. Chez vous, pas d'injecteur à buée ? Qu'à cela ne tienne. Préchauffez votre four à la température désirée, avec une lèchefrite placée dans le fond. Lorsque vous enfournez le pain, versez un petit verre d'eau dans la lèchefrite et refermez aussitôt. Voici un injecteur fait maison qui vous permet de respecter le dernier stade de pousse de votre pain.